Publié le

Ciné-galettes

Le traditionnel « Ciné-galettes » de Chemins équitables aura lieu le samedi 29 mars prochain à partir de 19h à Kergoustard (Plumelin).

Vous êtes invités à nous rejoindre lors de cette soirée conviviale ouverte à tous… dans la limite des places disponibles (une cinquantaine).

Au programme :

  • 19h : Repas de galettes et crêpes

2€ la galette ou la crêpe. Dans un souci de simplicité et pour éviter les déchets, les convives sont invités à apporter leur vaisselle (assiette, verre et couverts). Merci de votre compréhension !

  • 21h : Projection du film : Le fils de l’épicier

C’est l’été et Antoine doit quitter la ville pour aider sa mère qui tient l’épicerie dans un village du sud de la France.

Son père, malade, ne peut plus conduire le camion qui ravitaille les hameaux isolés. Antoine découvre alors le charme de ces derniers habitants, tous têtus, drôles, bons vivants, parfois teigneux.

Antoine va retrouver le pays de son enfance, la joie de vivre et peut-être l’amour…

 Inscription par courriel ici (indiquez le nombre de personnes) ou par téléphone au 02 97 44 10 62

Publié le

La ferme de Keruzan

IMG_4059Le 16 octobre dernier, quelques membres de Chemins équitables sont allés à la rencontre de Aurélie et Steeve qui travaillent à la ferme de Keruzan à Saint-Jean Brévelay.

Comme on le voit de plus en plus souvent, ce jeune couple installé en 2008 n’est pas issus du milieu agricole… ni de la région.

Originaires de la Vendée mais ne trouvant pas de terres, ils sont venus dans le Morbihan sur des terres convenant à leur projet.

 

 
IMG_4058

La ferme s’étend sur 7 ha dont 3,5 ha en prairie humide. Les autres 3,5 ha sont des bonnes terres pour les légumes sur lesquelles ont été installés trois tunnels de 350 m². Une partie des plants cultivés provient du lycée agricole tout proche du Sullio.

 

 

 

 

 

IMG_4057Les prairies humides sont utilisées en pâture pour la jument  (Chanelle) et l’âne (Hector).

En effet, Aurélie et Steve ont décidé d’expérimenter un mode de culture encore peu répandu : la traction animale. Loin d’un retour en arrière, ce choix est pour eux évident tant les avantages sont nombreux.

Steve, qui a effectué une formation en traction animale, nous a montré les outils associés à cette pratique, notamment la cassine, un porte outil polyvalent pouvant être manipulé facilement par une seule personne.

Pour faciliter l’usage de la traction animale, les légumes sont produits sur des billons, de petites buttes séparées par une allée sur laquelle marchent l’âne ou la jument guidés par Aurélie tandis que Steve dirige l’outil.

IMG_4055

La ferme est en bio et possède le label AB depuis 2011. Ce dernier n’est pas affiché sur les lieux de
vente, par choix de ne pas en faire un argument commercial.

Les circuits de commercialisation

•    la vente des paniers à la ferme (le mardi soir), à l’Amap d’Elven et chez le boulanger « Idées
de Pains » à Locmaria-Grand-Champ
•    les marchés de Saint Jean Brévelay (le vendredi soir) et de Granchamp (le samedi matin),
•    quelques légumes sont vendus à la cantine de l’école de Saint Jean Brévelay.

La vente sur les marchés représente environ 80 % des débouchés.

[pgm_map id=’1′]